Maur de l'Enfant-Jésus : Ecrits de la maturité Agrandir l'image

Maur de l'Enfant-Jésus : Ecrits de la maturité

Neuf

Lettres de direction et "Le Royaume intérieur de Jésus-Christ dans les âmes" : deux traités de la vie intérieure et mystique.

Plus de détails

30 Produits

35,00 € TTC

Fiche technique

Hauteur 21 cm
Largeur 15 cm
Poids 475 g
Nombre de pages 344

En savoir plus

- Edition critique précédée d'une étude par D. Tronc.

Maur de l'Enfant-Jésus (1617-1690), le disciple le plus attachant du grand mystique aveugle Jean de Saint-Samson qui inspira la réforme dite de Touraine, poursuivit discrètement l'oeuvre toute intérieure de son père spirituel. Son influence s'étendit au-delà du cercle de ses frères en religion, vers des confidents, dont Jean-Joseph Surin, ainsi que vers des dirigées, dont la jeune Jeanne-Marie Guyon.
Son oeuvre est substantielle tout en demeurant de dimension raisonnable. Il vécut assez pour parcourir un long chemin mystique, dont témoignent des textes bien structurés, souvent inspirés, qui font écho à la profondeur des dictées de Jean de Saint-Samson sans en présenter les difficultés d'accès.
Ce volume s'ouvre sur une brève étude qui évoque le large cadre de la réforme française entreprise à l'intérieur du vénérable ordre des Carmes et donne les éléments connus de la vie de Maur. La plus grande partie constitue la première édition critique de ses écrits les plus profonds.
L'écrit mystique s'adapte souvent à un besoin personnel particulier : c'est le cas des deux Correspondances qui nous sont parvenues et des Traités de la vie intérieure et mystique adressés très probablement à un disciple, l'abbé de Brion. Le conséquent Royaume intérieur de Jésus-Christ correspond par contre aux besoins d'une communauté incluant des novices, ce qui justifie l'insistance ascétique de ses premières parties.
Maur de l'Enfant-Jésus a sûrement connu des difficultés qui le rendent proche et attachant lorsqu'il les évoque de manière passionnée. Fondé sur un vécu mystique rapporté avec précision et profondeur, le trésor caché du champ dont parle l'Evangile se découvre et guide le "chrétien intérieur".